Le Systema

SYSTEMA

Le 23 juillet 2018 le Comité Français de Systema et des Arts Martiaux Russes (ex FSAMR) a signé la convention le liant à la FFAB. La Fédération de Systema et des Arts Martiaux Russes, après 4 ans d’existence a voté le rattachement à une fédération agréée, de ce fait a modifié ses statuts pour se transformer en Comité. La Systema est un Budo Russe qui puise ses racines dans l’escrime cosaque, le combat Samoz et diverses inspirations acquises lors d’échanges ou conflits avec d’autres pays. Longtemps réservé aux forces spéciales (contre-espionnage (smerch), certains corps des Spetsnaz), Elle est aujourd’hui enseignée dans le civil.

Il existe aujourd’hui en France plusieurs styles de Systema :

Le style Kadochnikov, la maison mère, la plus connue en Russie ; un club situé a Colmar. Style militaire basé sur les lois physiques, la biomécanique, les acrobatiques et les applications tactiques. Style structuré qui comporte des compétences précises pour en être instructeur.

Le style Ross, du Général Retuinskih, qui a fondé la Fédération Russe de Systema, qui comporte 6 niveaux de compétences et des examens pour devenir instructeur.

Le style Ryabko, Vasiliev, le plus connue en France. Une méthode de développement personnel, basée sur le relâchement, la respiration, la gestion du stress et de la douleur, mais sans formalisme, grades, examens, plus une méthode d’auto formation.

Quelques autres styles, Systema Siberian Cossacs, Sibirsli Vyun de Dimitri Skogorev, le style Voin Systema, Starov Systema Spetsnaz, etc.… Il en arrivera d’autres tant la Russie est vaste et cet art martial nouveau.

Le style Maksimtsov, qui a monté la Fédération Ukrainienne des arts martiaux Russes, élève de Retuinskih ; celui adopté par notre Comité, qui est une méthode basée sur le style Kadochnikov, adapté au départ pour la police de Kiev en Ukraine, qui allie les acrobatiques, des principes d’apprentissage, la biomécanique, psychologie du combat, gestion du stress, de la douleur, la survie, la stratégie et développement personnel. Il s’apprend à travers des principes et non des techniques, 48 au total, qui permettent de comprendre et de progresser soi-même.
Ce style comporte 6 niveaux de compétence (comme le style Ross, Starov, Sibirski Vyun et bien d’autres) : 3 pour accéder au 1er examen pédagogique, puis 3 autres pour un niveau supérieur d’enseignement. Ce style permet un développement harmonieux des pratiquants, souvent enseigné comme technique de self défense, il est néanmoins un art martial à part entière. Toutes ses actions se terminent par des immobilisations. Tous les enseignements sont défensifs, respectant l’intégrité des pratiquants, la pratique se fait très détendue, a 30% de notre potentiel physique maximum, le but est toujours de désarmer, immobiliser, contrôler.
Il n’y a  pas de limite aux situations d’entraînement, lieux divers, dénivelés, escaliers, extérieur, dans un véhicule, à deux ou plusieurs partenaires, armés ou non, le sol, les murs, bancs, obstacles divers sont utilisés. Des exercices pour améliorer la santé font partie de l’enseignement de base, étirements sur 3 plans, gestion de la respiration, exercices pour les yeux, pour l’ouïe, positions archétypales etc…
Les armes, les danses, le maniement de la Shashka (sabre cosaque) font partie de son enseignement. Très proche dans sa finalité de l’Aïkido, il trouve pleinement sa place au sein de la FFAB.

Pour le CFSAMR, Jacques Lecomte
 

 Plus de renseignements sur le site SYSTEMA : http://systema-rma.fr,

Contact : Email : contact@systema-rma.fr, téléphone : 06 71 70 44 09.

.